PALMARES

Palmarès de votre coach sportif :

Records personnels :

Recordman de France du semi-marathon et du 15km

1500m : 3’41’’8;

3000m : 7’40’’46;

5000m : 13’20’’19;

10000m: 27’34’’05;

10km route: 27’40’’;

Semi-marathon: 1h 00min 58s

15 km route: 42’54’’

Marathon: 2h 10min 36s

Marathons effectués:

2003 : 25e et 1er français aux championnats du Monde à Paris

2002 : 7e au Fukuoka Marathon (Japon)

8e au Marathon de Paris

2001 : 7e au Marathon d’Amsterdam

34e et 3e français aux championnats du monde d’Edmonton (Canada)

2000 : 4e au marathon de Reims (France)

7e au marathon de Rotterdam (Netherlands)

Décembre 1999: début sur marathon à Lisbonne 1er en 2H12’20

 

Revue de Presse

 

Arrivée du marathon des championnats du monde 2003 à Paris

Cliquez sur le lien pour revoir la video de l’arrivée du marathon des championnats du monde au Stade de France

Article paru sur www.runinlive.com

INTERREGIONAUX DE CROSS ILE DE FRANCE

As Hommes : Mehdi Akaouch surprend Larbi Zeroual A croire que courir un 3 000 mètres la veille d’un championnat interrégional est la solution miracle pour remporter le titre. Fini les traditionnels 40′ + lignes droites de veille de course. Un 3 000 m en salle fait l’affaire. En tous les cas, après la victoire de Carvalho sur le court, celle d’Akaouch (As Pierrefitte) sur le long tendrait à avaliser cette nouvelle méthode. Pas si sûr à écouter le vainqueur du jour : “Non, j’avais les jambes quand même bien marquées et surtout moralement, j’étais un peu déçu car je voulais tenter les minima pour Bercy mais je ne réalise que 8’04. Pour ne pas gamberger trop longtemps, je suis parti vite en compagnie de Larbi Zeroual (Ca Montreuil) car je n’aime pas courir en peloton et en étant devant je pouvais choisir mon terrain, car certains passages étaient vraiment compliqués à gérer”. Pour sa seule incursion sur le cross long de l’année, Akaouch a fait très belle impression et il faudra le surveiller sur le cross court aux championnats de France, car il délaisse en effet le long : “J’ai fait le long aujourd’hui pour rendre service à l’équipe, mais j’ai fait toute ma préparation hivernale pour le 3 000 mètres, je serais donc mieux sur le court”. Et très certainement pas loin de la plus haute marche du podium… Cela ne s’est pas tellement vue car le longiligne athlète semblait dominer le parcours de toute sa classe, reléguant le champion régional Est à près de 15 secondes à l’amorce du dernier tour. Oui mais voilà, le parcours faisait son oeuvre et Zeroual le marathonien recollait à Akaouch le coureur de 3 000 mètres. La lutte s’annonçait serrée à 500 mètres de la ligne mais le plus jeune des deux lançaient son sprint de très loin pour s’imposer de quelques secondes sur Larbi Zeroual, tout jeune vétéran mais qui a préféré rester dans la catégorie senior, alors que le titre national en vétéran lui semblait promis : “Je préfère rester en senior pour le moment. J’aide mon club et je pense que je m’amuse plus qu’en vétéran. J’ai le temps de courir en vétéran. Je n’avais pas de grandes sensations aujourd’hui et quand Mehdi est parti je n’ai pas pu le suivre. Même quand je suis revenu sur lui dans le dernier kilo, je n’ai jamais vraiment pensé que je pouvais le battre, il est rapide au sprint et moi je prépare un marathon, fin avril à Utrecht. Avoir 40 ans, ça se paye à un moment donné”, souriait un Larbi Zeroual qui devrait encore être proche du Top 20 dans deux semaines. Sur la 3e marche du podium, on retrouvait un Algérien des White Harriers de Suresnes, Hocine Boutria qui a parcouru la totalité de sa course entre les deux fuyards et un peloton de 3 athlètes emmenés par le triathlète Vincent Luis et l’inusable Jean-Luc Jarvis (As Pierrefitte) qui montera finalement sur le podium, 4e de la course mais 3e Français.

Article publié au journal le Parisien

ATHLETISME, MARATHON.Larbi Zeroual privé de jeux Olympiques ?Le Français Larbi Zeroual (CA Montreuil), qualifié pour le marathon des JO, est pour l’instant non partant. Le Montreuillois attend toujours le feu vert du Maroc, son pays d’origine.

Jean-Claude Derniaux | 29.08.2000

LORSQUE la direction technique nationale de la Fédération française d’athlétisme (FFA) a dévoilé la liste des 60 athlètes français sélectionnés pour les jeux olympiques de Sydney (Australie), elle ne s’attendait pas à rencontrer autant de problèmes administratifs. Larbi Zeroual (CA Montreuil), d’origine marocaine mais qui a opté pour la nationalité française en janvier 1998, n’a toujours pas reçu le feu vert du Maroc. A ce jour, il n’est donc pas certain qu’il puisse participer à l’épreuve du marathon prévue le 1er octobre. « Je commence un peu à gamberger » « Le comité olympique français a demandé à la fédé marocaine une lettre de sortie (NDLR : obligatoire dans la mesure où l’athlète en question est français depuis moins de trois ans) m’autorisant à participer aux JO sous les couleurs de la France, indique Zeroual. Je suis tout-de-même confiant. » Un optimisme renforcé par le fait que son nom ne figure pas sur une certaine liste « rouge » du Ministre des sports marocain, mentionnant les athlètes qui éprouveront des difficultés à obtenir l’autorisation finale… Pour Zeroual, l’autorisation devra en tout cas arriver, au plus tard, le 11 septembre au siège du Comité olympique français. Malgré ce désagrément notoire, qui risque de le priver de JO, Larbi poursuit sa préparation. En août, il a réalisé une moyenne de 200 km hebdomadaires. Il a même bouclé quatre fois un parcours de 10,3 km en 2 h 15′. Ce qui en dit long sur son état de forme. Après un séjour de trois semaines en altitude à Font-Romeu, le Montreuillois adopte une philosophie d’homme sage. « C’est vrai que cela me gêne un peu dans ma préparation finale, indique le coureur qui a couvert les 42,195 km en 2 h 12’20”. Je commence un peu à gamberger. Mais, je relativise tout de même la situation. Si je ne peux pas courir en Australie, j’effectuerai un autre marathon ailleurs. » Amsterdam est prévu le 15 octobre et Chicago la semaine suivante. A 29 ans, le temps presse pourtant pour Zeroual qui aimerait bien effacer la déception des jeux d’Atlanta où il avait abandonné dès les séries du 10 000 mètres. Il courait alors sous les couleurs du Maroc.

Le Parisien

Article Paru sur www.Sport.fr

Course à pied / Résultats
Paris-Versailles : le doublé pour Komu et OchichioDimanche 30 septembre 2001 – Déjà victorieux l’an passé à Versailles, Francis Komu et Isabellah Ochichio ont conservé leur bien. Le Français Larbi Zeroual termine troisième tout comme Zahia Dahmani dans l’épreuve féminine.
  • Classements
  • DAMES
    1. Isabellah Ochichi (Ken) 54’13”
    2. Margareth Kerubo (Ken) 54’42”
    3. Zahia Dahmani (Fra) 56’52”
    4. Klara Kachapova (Rus) 57’06”
    5. Fatilah Klileh (Mar) 57’12”
  • MESSIEURS
    1. Françis Komu (Ken) 48’33”
    2. Robert Cheruiyot (Ken) 48’37”
    3. Larbi Zeroual (Fra) 48’46”
    4. Luke Metto (Ken) 49’02”
    5. Mohammed Belasri (Mar) 49’23”

Le Kenyan Francis Komu et sa compatriote Isabellah Ochichio, déjà victorieux l’an passé, se sont de nouveau imposés dimanche dans la 26e édition de Paris-Versailles (16,3 km) qui a rassemblé cette année 19.069 participants.

Le Français Larbi Zeroual termine troisième chez les hommes, tout comme Zahia Dahmani dans l’épreuve féminine.